Derniers cris

Étiquettes

Commentaires récents

Catégories

Méta

Archives de la catégorie : 'Brèves'

Les racines du mal ?

mercredi, décembre 30th, 2009

Et si l’erreur concernant le grand emprunt devait avoir des racines, à  quel arbre penseriez-vous ? Mais non, en dépit de cette saison propice aux festivités de Noël, monsieur Pingouin n’a jamais dit que cela sentait le sapin pour qui que ce soit. Jetons un petit coup d’œil au site suivant : u-m-p.org. Ce n’est […]

Ce n’est pas pour jaboter, mais si je gagnais la prochaine super cagnotte d’Euromillions …

lundi, décembre 28th, 2009

… alors dans un grand élan de générosité je paierai le grand emprunt de la France si le montant auquel l’affiche actuellement le site gouvernement.fr n’a pas changé. En attendant de devenir riche et célèbre, je vous souhaite à  toutes et à  tous de joyeuses fêtes de fin d’année. Edit : La radio France info […]

L’aubaine d’Obama ?

dimanche, décembre 13th, 2009

Ce fut une surprise pour lui-même lorsqu’il apprît la nouvelle, et même pour l’humble alcidé que je suis. Quand je regarde les différents évènements qui se sont produits en 2009, je constate qu’il n’y avait pas grand monde pour se targuer d’obtenir le Nobel de la paix. D’ailleurs, autre témoignage d’humilité de l’espèce humaine, nul […]

« Je ne veux pas d’une victoire en sachets de soupe au thon. »

vendredi, octobre 23rd, 2009

Ce n’est pas pour jaboter, mais je devais être affamé et déshydraté lorsque j’ai retranscrit cette citation. Je vous prie donc de m’excuser, mon cher lectorat, parce qu’il fallait lire ceci : « Je ne veux pas d’une victoire entachée de soupçon. » . La phrase n’est pas d’Hamid Karzaï même si, en tant que pingouin chroniqueur […]

Certaines informations ont parfois du mal à  être digérées par la presse française.

lundi, octobre 5th, 2009

Les Françaises, les Français et les alcidés ont pu vivre heureux jusqu’ici sans savoir que non seulement certains terroristes n’avaient pas froid aux yeux, mais qu’en plus ils avaient le feu aux fesses. En effet, plus d’un mois après les évènements, le Figaro publie un article dont je tairais le titre ridicule dont il a […]

Avec un B, cela reste toujours mieux qu’avec un C.

samedi, octobre 3rd, 2009

Lorsque certains de mes amis lisent ce blogue ils se disent que monsieur Pingouin manque parfois de tenue. Je les comprends, parce que je fais peu de cas de savoir si cet endroit est plutôt sans dessus ou plutôt sans dessous. Et lorsque je publie cette photographie de réclame prise dans la gare de Shanghai, […]

Qui est-ce qui a la banane ?

lundi, avril 6th, 2009

Si vous pensez à  vous-même en contemplant votre disque du Velvet Underground & Nico, faites vite le deuil d’Andy Warhol et allez plutôt visiter la Kréyol factory en cliquant ici. Ce n’est pas pour jaboter, mais il n’aura pas échappé à  mon brillant lectorat que monsieur Pingouin se livre ici à  un acte délibérément promotionel. […]

Haro sur la dérive commerciale de la fête des amoureux !

samedi, février 14th, 2009

Lorsque j’emprunte les transports ces temps-ci, j’entends d’autres usagers se désoler de la dérive commerciale de la fête des amoureux. S’il y a bien une cause pour laquelle j’entends bien militer, c’est bien celle-ci : l’amour. Vous m’entendrez rarement vous dire de vous engager s’il n’est pas question de cette grande cause. Et ce n’est […]

Passager clandestin

vendredi, février 13th, 2009

Je me tais depuis trop longtemps, en voilà  assez de mon mutisme. Vous aurez remarqué que quelque chose m’a cloué le bec. En réalité j’étais plutôt cloué au nid, rendu marteau par un excès d’idées noires. En effet, mon cher lectorat bipède, vous l’ignorez peut-être mais chez les alcidés, une maxime fort à  propos illustre […]

L’heure est grave

mercredi, décembre 31st, 2008

Cher lectorat, Cela a beau être écrit dans le titre, l’heure est grave. J’ai pris aujourd’hui une terrible décision, qui n’a pas été sans peine, croyez-moi. Ce n’est pas vous faire tergiverser, mais j’ai décidé de cesser de braire. Au moins jusqu’à  l’année prochaine, m’abstenir plus longtemps serait insoutenable. Je vous remercie par avance de […]