Derniers cris

Étiquettes

Commentaires récents

Catégories

Méta

Défendons Stéphane Guillon

ou pas. Après tout, il se serait déjà  assuré l’inimitié du président de l’hexagone , et face à  un adversaire aussi peu populaire aujourd’hui, il n’aura aucun souci à  se faire aimer même si certaines personnes se demandent s’il a encore des amis.

En interprétant largement ce que certains blogueurs pensent de lui, si l’on faisait un réquisitoire au tribunal des flagrants délires contre Stéphane Guillon, il suffirait de le laisser prendre sa propre défense pour nous convaincre de sa culpabilité.

Je sais qu’il est possible de lui reprocher, de par ses derniers billets d’humeur, d’avoir versé dans la gratuité ; ce n’est pas pour jaboter, mais c’est peut-être parce qu’il essayait de faire honneur au service public. Pour peu que vous soyez un tant soit peu libéral, j’imagine qu’il n’y a qu’un pas à  franchir pour que vous capitalisiez ces écarts de conduite afin de demander que cet agité soit privé d’antenne. En ces temps de privations, j’imagine que vous pourriez aisément faire carême de ce personnage, encore qu’il faudrait que vous vous sentiez privés de quelque chose. Pourtant, puisque son public a l’air d’en redemander, je crois qu’il faut lui concéder que la gratuité de cette tactique s’avère payante.

Récemment, dans sa riposte à  Jean-Michel Aphatie, je n’ai absolument rien décelé d’acide. La façon dont il lui a répondu est on ne peut plus basique puisqu’il s’en prend au physique du blogueur-porte-micro de RTL. À ce petit jeu puéril de règlement de comptes, ne me demandez pas lequel de ces deux personnages publics encaisse le mieux, je suis convaincu que l’un comme l’autre possèdent le même appétit pour l’argent d’un contrat que le blogueur médiocre cherchant à  obtenir les grâces de l’algorithme du classement kikio, le fameux équarrissage de celui qui a la plus grosse. Enfin, ce n’est que l’oiseuse opinion d’une cervelle d’oiseau, mais je pense que ce chroniqueur gagnerait à  chroniquer moins souvent mais mieux. Bref à  l’avenir, on saura que lorsque Stéphane Guillon s’en prend à  RTL, on remarquera indubitablement que l’audience de Jean-Michel en pâtit.

Au vu de l’ampleur de ce non-évènement médiatique absolu qui ne perturbera pas plus longtemps mon quotidien de pingouin ordinaire, je me demande comment j’ai pu moi-même en rédiger un billet aussi long. Alors si vous ne supportez plus Stéphane Guillon, changez de station, ce n’est pas le choix qui manque.

13 Réponses pour Défendons Stéphane Guillon

  1. oppossum

    Pour moi c’est plus simple : je ne l’écoute jamais. Mais je le défendrais bien volontiers si j’estimais qu’une sorte de censure ou de pression s’exerçait sur lui et le menaçait.

    Mais enfin, notre homme m’a l’air confortablement installé dans un donjon du service public avec une armée de fidèles prêts à  le défendre au nom du droit à  aller perpétuellement plus loin dans le transgressif. De ce piton médiatique, son insolence envers les puissants est même le gage d’une protection totale.
    Bien entendu il se construit quelques solides inimitiés , mais gageons qu’il saura monnayer quelques indulgences par quelques retenues pour certains et quelques discrèts excès pour d’autres.

    La liberté d’expression ne s’use que si l’on s’en sert. Et comme notre société a déjà  fait avancer le plus loin possible l’idée d’une absence totale de contrainte , il faut donc, pour ‘tester’ notre liberté, aller encore plus loin , en empiétant allegrement sur d’autres libertés. Celles des autres en prorité, bien sûr.

    La liberté de Guillon ne s’arrête pas où celles des autres commencent.

    Et quand , un jour, les plates-bandes de sa vie privé, de ses défauts et faiblesses intimes physiques, seront massacrés sous le feu des projecteurs du web, qu’il se persuade bien alors que ce n’est qu’une manifestation indispensable de la Liberté qui s’exercera, le plus simplement du monde.
    Et s’il y voyait, en plus, de la méchanceté, qu’il regarde sa culotte.

  2. Monsieur Pingouin

    Bienvenue ici oppossum, et merci pour votre long commentaire.

    Oui, c’est évident, vous paraissez avoir raison, même si je suis certain qu’il soit capable de se défendre tout seul. Je prendrai également sa défense s’il était menacé, ou pire : en voie d’extinction. Il ne faut pas voir en cela un acte de braconnage, ce n’est pas du tout mon genre et ce serait prendre Stéphane Guillon pour un morse ou un pachyderme, ce qui serait exagéré de ma part et vexant pour les dirigeants socialistes du troisième âge.

    En attendant, puisse-t-il continuer de sévir et de faire rire puisque c’est sa tâche première.

  3. francis

    tout à  fait d’accord avec votre phrase:
    qu’il chronique moins, et mieux,
    d’abord qu’il soit drôle, meilleur,
    il pourrait même sauveer sa chronique…
    sinon ce n’est pas moins, mais rien de rien

  4. Monsieur Pingouin

    Bonsoir Francis,
    Bienvenue à  vous, et merci de partager mon avis.

  5. Marie-Georges Profonde

    Ah, voilà  qui fait plaisir, je me croyais seule à  penser cela. Je ne le trouve pas percutant, ce monsieur, et même… Si, allez, j’ose : (contrairement à  Didier Porte) Guillon ne m’a jamais fait rire. Mais il est évident que je le défendrais s’il y avait boutage hors de radio-France… En résumé donc : pareil qu’oppossum, pareil que Francis !

  6. Cécile de Quoide9

    Il y a tout de même un paradoxe non dénué de sensimentalisme potiquemen correct (tout l’inverse des chroniques de Guillon donc) à  écrire « je ne le trouve pas drôle mais je le défendrais s’il est viré de radio France » car enfin, on peut aussi supposer que s’il se faisait virer ce pourrait justement être pour ça : parce qu’il n’est pas drôle justement alors que payé pour l’être…
    Je n’ai pas entendu ce qu’Apathie a dit de lui mais j’ai entendu sa réponse et j’ai trouvé que ça volait très très très bas à  certains moments où il glissait sans vergogne de la caricature et l’analyse vacharde (ce qui est son rôle) aux attaques purement personnelles et mesquines à  la limite (dépassée parfois) du t’es moche et d’abod c’est c’lui qui dit qui y est ». Digne d’une cour de récré de maternelle. Mais certainement pas d’une chronique radiophonique.

  7. Monsieur Pingouin

    Chère Marie-Georges,
    Vous ne le trouvez pas percutant Stéphane Guillon percutant en dépit de son petit ton bourrin ? Et vous êtes insensible à  sa résonance radiophonique ?
    C’est tant mieux pour vous alors. 😉

    Chère Cécile,
    Je trouve Stéphane Guillon drôle, mais pas tout le temps et moins en ce moment. S’il était viré de la radio alors que son audience dépasse celle de ses concurrents, après un commentaire du locataire de l’Élysée, ce serait un bon prétexte pour le défendre. En revanche, si ses auditeurs se mettent à  le fuir parce qu’ils le trouvent de moins en moins bon, il ne sera pas question de le soutenir.

  8. robin

    Vous n’êtes q’une bande de bigottes effarouchées !
    Et la démocratie vous avez entendu parler !!!!!!

  9. Monsieur Pingouin

    Bonsoir Robin,
    Je ne sais pas à  qui vous vous adressez en particulier, mais je ne saurais trop vous recommander de surveiller votre langage.

    La requête Google qui vous a amené ici, à  savoir « Stéphane Guillon est-il menacé ? », me laisse penser que vous ne devriez pas vous inquiéter pour votre chroniqueur et humoriste préféré. En effet, le Stéphane Guillon ne me paraît pas en voie d’extinction. Respirez profondément puis effectuez une pause cortico-thalamique. 🙂

  10. Claudius

    Je ne trouvais pas Stéphane Guyon particulièrement talentueux, il a l’ironie « honnête », va-t-on dire, je lui préfère nettement Didier Porte, beaucoup plus mordant.
    Cependant, les attaques qu’il a subi me l’ont rendu nettement plus sympathique.

    La vulgarité et la méchanceté sont beaucoup plus visible de côté des institutions qui, elles, sont intouchables … sauf par l’ironie.

    Pour ne pas être attaqué il faut être inattaquable ou alors être assez solide pour supporter les conséquences.

  11. Monsieur Pingouin

    Bonjour Claudius,
    J’aurais aimé vous répondre de façon lapidaire, toutefois ce n’est pas comme cela que je vais faire carrière, alors au diable l’avarice.

    Didier Porte mordant ? Et pourquoi pas le tenir en laisse, non plus ?

    Il est difficile de ne pas être attaqué ou d’être irréprochable. C’est un débat qui remonte au moins à  l’histoire de la première pierre. à€ ce sujet et du point de vue de la morale, DSK l’avait peut-être bien méritée, toutefois si je m’enfonce dans cette voie-là  on va dire que je suis contre l’adultère et cela aurait des conséquences sur mon lectorat adepte du libertinage sans consentement mutuel du conjoint.

    Si Stéphane Guillon gêne les hommes politiques, tant pis pour eux, mais rien ne leur interdit de lui répondre ou de lui donner leur avis.

  12. Toréador

    Il faut pendre le dernier capitaliste avec les tripes de S. Guillon !

  13. Monsieur Pingouin

    Cher Toréador,
    Je ne sais pas, je fais très peu d’ingérence dans les affaires humaines. Par contre je ne savais pas que tu pouvais être capable d’aller aussi loin vis à  vis de tes semblables, aurais-tu ingéré de la vache japonaise en directe provenance de l’île des taureaux fous euh d’Etorofu ?