Derniers cris

Étiquettes

Commentaires récents

Catégories

Méta

Le tagine, cette autre façon de cuisiner les blogueurs.

Un nouveau tag, culinaire cette fois-ci, qui me donne presque envie de m’envoler, oui façon vol au dessus d’un nid de couscous, aussi vigilant qu’un blog de gauche lorsque ses sauces sont en alerte. Une nouvelle fois, Émilie Boudet, qui a alimenté son carnet avec des illustrations à  croquer, passe le relais à  son ami le pingouin dans un exercice de révélations en six points.

1. Un plat que je n’aime pas
La vengeance parce que c’est un plat qui se mange froid, et qui est de surcroît particulièrement difficile à  digérer ; plat auquel je me permets d’ajouter les fameux pieds dans le plat et surtout les œufs, car je trouve cela particulièrement criminel à  l’égard du règne des ovipares.

2. Mes trois aliments préférés
– Le magret de canard, comme je l’expliquais dans le tag des six choses insignifiantes à  mon propos.
– Les délicieux fruits qui commencent par man comme la mangue, les manchons de canard, le manchot et la mandarine.
– Le saucisson, parce que c’est toujours une affaire bien ficelée.

3. Ma recette préférée
Mon percepteur répondrait sans doute celle des impôts, mais manque de pot celle que je préfère c’est celle de l’adobo.

4. Ma boisson de prédilection
Le jus de mangue, ou les très bons pastiches que nous sert Emmanuel Raveline.

5. Le plat que je rêve de réaliser
En tout cas pas un plongeon ; ceci dit j’avoue ne pas avoir la moindre idée, ce qui n’est peut-être pas plus mal car si l’on rassemblait toute mon imagination culinaire pour en faire un plat, ce dernier pourrait être estampillé Light voire ultra light, ce qui à  mon avis serait bien loin d’illuminer vôtre regard et encore moins chanter vos papilles de dégustateurs éclairés.

6. Mon meilleur souvenir culinaire
Je ne m’en souviens pas encore, mais comme disent les optimistes : le meilleur est à  venir.

Ce n’est pas pour jaboter, mais comme le veut la tradition des chaînes, vous n’avez point le droit d’en changer sauf pendant la réclame. C’est bien connu, si vous ne suivez pas la règle, les conséquences seront démesurées. Alors puisqu’il faut bien se refiler la patate chaude, sans quoi personne n’aurait la frite, j’en profite pour faire une passe à  la puce dont j’espère pouvoir soutirer prochainement tout le chocolat belge qu’elle a en sa possession, citer Gizmo juste pour citer Gizmo parce que Gizmo le vaut bien et que toutes choses égales par ailleurs il n’y a qu’une seule et unique Gizmo, désigner le Toréador pour pouvoir le reconnaître à  son menu lorsqu’il vient incognito aux soirées de la république débloque, avoir une pensée pour Petite pensine parce que j’ai longtemps partagé avec elle la même aversion pour un certain aliment, taquiner Criticus pour voir s’il s’est mis aux jiÇŽozis depuis qu’il est de retour de Shanghaï, et faire coucou au Grand Barnum parce qu’il faut bien saluer les nouveaux entrants kiwisiens.

10 Réponses pour Le tagine, cette autre façon de cuisiner les blogueurs.

  1. Emilie

    Une fois de plus Monsieur Pingouin, votre texte est un vrai régal !

    à  voir avant cinq jours… est le dernier billet publié par Emilie .

  2. Criticus

    Mon cher Alcidé,

    Je suis bien aise de figurer dans la liste des personnes épinglées. Mais suis-je obligé de poursuivre cette chaîne à  laquelle j’ai déjà  participé ? N’hésite pas à  me dire oui. 😉

    Photos : Shanghai, Suzhou, Hangzhou et Zhouzhuang est le dernier billet publié par Criticus .

  3. Thaïs

    beh les alcidés n’aiment pas le poissons ? ni la glace ?
    je ne comprends plus rien…

  4. Olé n°115 : Brochettes de viande rouge | “Toreador, un oeil noir … dans l'arène politique !”

    […] Seigneur Pingouin de la Kiwisphère m’a lâchement taggé dans le dos avec une chaîne dédiée au gustatif […]

  5. La cuisine du Barnum | Le Grand Barnum

    […] disons que la chose est partie d’un questionnaire illustré par Émilie Boudet, repris par M. Pingouin, et voilà . Troisième niveau de la chaîne pour moi. Les autres ne perdent rien pour […]

  6. Monsieur Pingouin

    Chère Émilie Boudet,
    Attention vous allez me faire rougir, ce qui n’est pas rien pour une créature aussi monochrome que moi.

    Cher Criticus,
    Je comprends ton embarras. Si j’étais aussi bandit qu’un manchot, je t’aurais pousser à  la récidive.
    Même si en réalité, je ne saurais te forcer à  avouer que depuis ton séjour à  Shanghaï tu n’as plus envie de ravioles mais de jiaozis désormais 😉 .

    Chère Thaïs,
    Si, si, j’adore le poisson d’avril et la glace au chocolat, mais depuis que je me suis installé dans les contrées où vit l’homo sapiens, j’avoue avoir fait un incroyable effort d’adaptation, ce qui me change radicalement du rocher qu’affectionnaient mes parents. (Non, ils ne sont pas monégasques.)
    C’est l’évolution, je m’adapte à  mon environnement, d’ailleurs j’ai même un ordinateur et une connexion internet c’est vous dire si je suis branché.

  7. Criticus

    Ravioles ou jiaozis, je vais poursuivre la chaîne car en plus de ton auguste volatile, Le Chafouin et Pascale m’ont également taggé.

    Voyage en Italie est le dernier billet publié par Criticus .

  8. Petite Pensine

    Pitit Pingouin,

    Ca fait bien longtemps que je n’ai donné de nouvelles ni ne t’ai visité, et c’est mal! Merci de me citer alors que le contenu de mon blog n’est qu’insipide et opaque… Le tiens est toujours rédigé avec toute la légèreté imposante de ta plume… J’admire tes mots et ton aisance très cher!

    Pour ce qui est de cet immonde chose rouge que nous détestons (ions?) en commun, mon palais n’a pas changé, l’épreuve reste insurmontable!

    Je pense à  toi, à  vous, et vous souhaite tout le bonheur que vous méritez…

    Pensinette en mode *nostalgie d’anciens Noà«ls!*

    Déçue est le dernier billet publié par Petite Pensine .

  9. Monsieur Pingouin

    Chère Petite Pensine,
    Je suis bien heureux de te voir flâner par ici.
    Ton blog me permet de prendre de tes nouvelles, et c’est par lui que j’ai pu apprendre que tu étais reçue à  ton concours. C’est plutôt loin d’être insipide, mais plutôt savoureux je trouve.

    De mon côté, le petit légume rouge tout rond est devenu acceptable à  la plus grande surprise des membres de ma famille qui s’étaient habitués à  cet état de fait.

    à€ toi aussi, je te souhaite tout plein de bonnes choses.
    à€ bientôt 🙂

  10. Chroniques d'un pingouin ordinaire » Blog Archive » Why blog ? On a encore trouvé un moyen de faire passer les blogueurs à table

    […] Après le tagine qui constitue l’autre façon de cuisiner les blogueurs, monsieur Pingouin doit remettre les palmes à  la pâte puisque les tags l’y attellent. Non pas que je me sois fait rouler dans la farine, mon cher lectorat, mais il semblerait que ce cher Tom Roud a envie d’utiliser un pingouin comme cobaye pour une expérience scientifique que l’on devra qualifier de mémorable si elle est aussi suivie que la précédente. […]