Derniers cris

Étiquettes

Commentaires récents

Catégories

Méta

Bienvenue en France, mon colonel !


L’accueil réservé aux étrangers en France est une fois de plus au rendez-vous. Et il fallait que ce soit un Libyen qui en fasse les frais. Déjà  qu’il dormira à  la belle étoile pendant cinq froides nuits hivernales, il faut que les Français en rajoutent au lieu d’appeler les enfants de Don Quichotte. Pauvres Libyens ! Déjà  qu’ils sont aux Tunisiens ce que les Belges sont aux Français, il faut maintenant qu’ils fassent l’objet de l’indignation en cette terre d’asile et de droits de l’Homme.

Balivernes. Cette chronique n’a rien contre le peuple libyen, qui je le sais bien prête à  rire puisqu’il consent : aux Français le privilège de se moquer de son dirigeant, et aux Tunisiens de pouvoir se moquer enfin des Français pour recevoir un pareil invité. À ce titre, je témoigne que sans la Libye, les petits pingouins riraient moins que d’ordinaire et se rendraient coupables de ne pas respecter leur engagement auprès de leur lectorat en s’abstenant de débloguer comme il se doit.

Ce n’est pas pour jaboter, mais lorsque le guide auto-proclamé de la révolution lybienne se déplace en cette journée de commémoration des droits de l’Homme, il y a de quoi se demander si la personne qui s’occupe de l’agenda présidentiel n’est pas un petit plaisantin. Quand l’ancien geôlier de cinq femmes demande à  rencontrer deux cents autres1 , c’est le huit mars qu’il faut l’inviter, pas le dix décembre. Pourquoi le huit mars ? Parce que c’est la journée de la Femme, tout simplement.

Lorsque monsieur le Premier ministre confie depuis Buenos Aires que «La France reçoit le colonel Kadhafi parce que le colonel Kadhafi a libéré les infirmières bulgares», c’est qu’il mériterait bien qu’on lui demande de rappeler qui a eu l’idée d’incarcérer ces travailleuses immigrées. Remarquez, d’ici que la France invite Manuel Marulanda pour avoir … hum, hum. Comme je vais vite en besogne.

N’empêche que la venue de monsieur Kadhafi offre à  l’opposition une occasion de prendre la parole. Mais pensez-vous que le député Pierre Moscovici profitera de cette occasion inespérée pour faire venir témoigner le colonel aux auditions de la commission d’enquête parlementaire sur la libération des infirmières bulgares ? Je plaisante, bien entendu. L’on ne peut pas interpeller un dirigeant étranger de la sorte.

Saluons plutôt cette grande première. Cela faisait longtemps que le guide lybien n’avait été reçu en grandes pompes, et tant qu’à  passer un accord historique, autant s’imaginer que la France va enfin vendre son premier Rafale. La vente d’un Rafale, ce serait comme le respect des droits de l’Homme en Libye : ce serait bien la première fois, tiens.

Eux aussi ont apprécié la venue de Mouammar Kadhafi à  Paris : Pierre Catalan, à‡a réagit, Toréador.

  1. C’est ce qu’affirme le Canard enchaîné du 5 décembre 2007. []

13 Réponses pour Bienvenue en France, mon colonel !

  1. le chafouin

    Moi ce qui me fait doucement rigoler dan cette affaire, c’est que la venue de Kadhafi fait plus gloser que lorsque les chinois déboulent en France (ou certains présidents africains dont je ne citerai pas le nom par décence). ça n’excuse rien, mais je prends bonne note!

  2. Gizmo

    Un colonel… Pas même un général ! Moi, si j’avais été Président (ce qu’à  Allah ne plaise), j’aurais dit : « Muhammar, vous serez invité quand vous aurez obtenu votre diplôme de général ». Non, mais. C’est bien cela qu’on appelle les quotas d’immigration ?

  3. Monsieur Pingouin

    Cher Chafouin,
    c’est parce que les Chinois à  Paris, ça ne date pas d’hier, ça date de 1973. Ils savent déjà  comment s’y prendre avec les Français.

    Chère Gizmo,
    je crois que vous êtes plus que qualifiée pour accéder à  la présidence.
    Si vous vous présentez, je vote pour vous. Et nous fêterons votre victoire en 2012, inch’allah.

  4. Cratyle

    Je suis assez tenté par l’hypothèse du petit plaisantin. il faut dire qu’on ne doit pas rigoler bien franchement tous les jours à  l’Elysée…

  5. “Toreador, un oeil noir … dans l'arène politique !” » Paso Doble n°40 : Les Dictateurs sont nos amis, il faut les aimer aussi

    […] Kiwis, le débat continue : dans une cabane au Canada, dans l’Arctique, et même en Australie Affaires internationales démocratie développement droits de lHomme Etat […]

  6. Monsieur Pingouin

    Il faut dire que le petit plaisantin est bien organisé, il a même réussi à  placer la date un jour où le ministre des affaires étrangères était en déplacement ^___^

  7. Monsieur Pingouin

    Dans le genre il n’y avait pas que Kadhafi de reçu à  l’Élysée, voyez par là .

  8. Parisian Cowboy

    Bien envoyé.

  9. Papapanda

    Salut M. Pingouin !

    Je ne comprends pas : reçu en « grandes pompes ». Serait-ce Le Guide Lybien qui aurait mis des chaussures trop grandes ou notre Président qui doit chausser du 38 ?

    Enfin, tu ne voulais quand même pas qu’il le reçoive en Charentaise ! un peu de respect pour les hôtes, sapristi !

    et puisqu’on en parle du Guide, s’agit-il en fait du Guide Michelin de Lybie, grâce auquel vous pourrez trouver les meilleurs restaurants de Tripoli ?

  10. Gizmo

    Oui, Papapanda et Monsieur Pingouin, j’avais la même interrogation : personnellement, j’avais traduit « grandes pompes » par « petites babouches ».

  11. Monsieur Pingouin

    Chers Gizmo et Papapanda,
    aussi mystérieusement que cela puisse vous paraître, il s’agissait bel et bien de grandes pompes puisque la venue du guide libyen se faisait (selon les sources de l’agence orientale al-cideh) sous le signe de promesses de ventes.

    Si les plus caustiques ont évoqué cette venue du colonel sous le signe du talon de sheikh, les plus primaires ont bien entendu pensé à  la taille du président français – les semelles compensées étant son talon d’Achille – comparée à  celle du colonel. Ensuite, les plus affairés ont rappelé au risque de te décevoir Papapanda, que l’achat rend aise et que donc il faut accueillir le libyen en grandes pompes.

    Et pour être à  l’aise dans ses baskets en accueillant un colonel pareil : il n’y a pas de mystère, il faut de grandes pompes.

  12. Monsieur Pingouin

    Cher Papapanda,

    j’ai oublié de te répondre au sujet du guide.
    Je crois que vu son peu de reconnaissance internationale, le colonel Kadhafi a longtemps été abonné au Lonely Planet ;=)

  13. Papapanda

    ;o)

    Merci pour les précisions sur les grandes pompes.

    Maintenant je sais que nous avons accueillis les grandes pompes à  fric du Colonel Kadhafi !