Derniers cris

Étiquettes

Commentaires récents

Catégories

Méta

0


(Attention, ceci n’est pas une véritable chronique, mais une bande annonce publicitaire allègrement déformée.)

«Depuis dimanche dernier, on a remarqué la disparition du drôle d’oiseau dénommé Monsieur Pingouin, Alcidé de son état. Il aurait quitté son nid douillet après une chronique yéménite, mais à  ce jour aucune rançon ne nous est parvenue. Néanmoins…» résonne un poste de télévision dans le bureau d’un commissariat anonyme.

«à” mon capitaine, mon capitaine !» s’exclame un gallinacé en uniforme pourvu d’une petite crête, qui entre à  l’improviste dans la pièce.

«Qu’est-ce qu’il y a mon petit Poulet ?» demande calmement le capitaine de police qui coupe son petit poste de télévision.

«Je crois qu’on tient des indices dans l’affaire Pingouin, chef ! On a du pain sur la planche depuis que l’on a retrouvé la lettre volée adressée à  son parrain, un certain Criticus. à‡a parle des chroniqueurs Frednetik, Pierre Catalan, et Bastogi qui revendiquent des libertés réelles sur l’espace cybernétique.» annonce le sous-officier.

«Ah ça complote dur, dîtes donc mon petit Poulet. à‡a m’a tout l’air d’un dossier explosif, d’autant que le rapport sur notre gaillard indique qu’il a été en contact avec la Rose Noire, experte en joyeusetés incandescentes. À vrai dire, je suis sûr que ça a aussi un rapport avec la prophétesse qui tient un journal de la guerre qui vient. Cet illuminé-là , Alcidé Pingouin, nous couvait quelque chose.» dit le capitaine d’un air complice.

«Absolument, chef. On ne me fera pas croire qu’il n’avait rien à  se reprocher.» réplique-t-il à  son supérieur.

«Cela ne vous rappelle pas l’affaire des missiles paso-doble du Toréador et sa joyeuse bande de drilles, mon petit Poulet ?» interroge le capitaine avec le même air complice.

«Oui, au sujet du matador, je sais que ça réagit du côté des milieux bien informés, ils sont en état de psychose avec cette histoire d’oiseau, mais ils disent qu’ils finiront par le localiser exactement.» répond le sous-officier Poulet.

«Sinon, vous me disiez qu’on avait de nouveaux indices ? Quoi d’autre ? Des pistes du côté de notre investigateur, le chafouin ?» demande le capitaine d’un air intéressé.

«Non, rien du côté des pensées d’outre-politique. Est-ce que vous avez visionné la cassette, chef ?» questionnant en retour son supérieur.

«La vidéo ? De quoi avoir la chair de poule, mon petit Pou… (le capitaine s’interrompt se rendant compte qu’il participe à  un très mauvais jeu de mots redondant, puis il reprend après s’être raclé la gorge.) Oui, je venais de la couper pour regarder les informations, pourquoi donc ? Qu’est-ce que j’ai manqué en dehors d’un énorme zéro pendant plusieurs minutes suivi d’images délirantes, mon petit ?»

«Hé bien, la rumeur court que ceux qui visionnent la cassette disparaissent au bout de sept jours.» déclare-t-il avant de marquer une pause puis de reprendre : «Il va falloir enquêter plus vite, mon capitaine, ou vous fier à  votre sixième sens sinon vous aussi vous allez succomber au Cercle des blogueurs disparus

«Nom d’un kiwi, mais c’est bien sûr ! C’était donc ça ! J’ai cru que c’était un coup des zérologues, il s’agissait d’un cercle ! Qu’on m’appelle vite un exorciste, John Constantine ou un autre ! On va le retrouver ce petit pingouin.» s’exclame le capitaine tandis qu’il pose la main sur le téléphone qui se met à  sonner avant qu’il ne le décroche. Évidemment, vous savez ce que son interlocuteur va lui annoncer.

(…)

Désormais il est trop tard pour vous cher lectorat : car maintenant que vous avez lu cette chronique du Cercle, qui vous l’aurez compris ne tourne pas rond, il ne vous reste plus que sept jours pour consulter tous les liens cités au dessus sous peine de … sous peine de rien à  vrai dire. Je crois juste que les fantômes de Halloween ont continué de me hanter jusqu’ici, et qu’ils ont même trouvé le moyen de me faire écrire n’importe quoi pour signaler à  mon lectorat que Monsieur Pingouin et ses chroniques avaient bel et bien rejoint le cercle des blogueurs disparus et sa kiwisphère.

Vous remarquerez donc qu’en dehors de vouloir faire honneur à  cet aptérygidé de Nouvelle-Zélande et au Shadock Wabinet, Monsieur Pingouin vous incite à  faire le plein de vitamine C et se réjouit d’avoir de nouveaux camarades de jeu.

6 Réponses pour 0

  1. le chafouin

    Je suis vraiment un grand fan 😉
    J’adore votre personnage policier, mi-hercule poirot, mi san antonio. Je l’imagine bedonnant. La moustache.
    Bienvenue au club, pingouin!
    Et tiens nous au courant pour le concours de blogs…

  2. Monsieur Pingouin

    Merci monsieur le chafouin, ça me va droit au cœur tout ça.
    Pour le concours, je vous tiendrai au courant même si j’avoue que le vote des internautes n’a pas l’air spécialement en ma faveur.

  3. Toréador

    Welcome in Kiwis et bravo pour ce texte très original !

  4. Papapanda

    Bon j’ai plusieurs chroniques de retard, promis je vais tout lire M.Pingouin !

    Je finis mon bambou et j’arrive…

  5. RoseNoire

    Ah oui, j’aime beaucoup cette présentation très originale…et cette allusion à  un de mes films d’horreur cultes! Encore une fois, bienvenue à  bord!

  6. Criticus

    C’est le billet d’intégration le plus original qu’on ait eu.

    Bienvenue dans Kiwis MON filleul ! 😉