Derniers cris

Étiquettes

Commentaires récents

Catégories

Méta

Une politique d’ouverture ou de fermeture ?


L’annonce à  Lyon de l’ouverture d’un hôpital fermé pour les pédophiles, c’est quand même une drôle de nouvelle, non ?

L’ouverture d’un hôpital fermé. C’est presque aussi étrange que la fermeture d’un hôpital ouvert. Qui voudrait fermer un hôpital ? Il faudrait être malade pour vouloir faire ça, non ?

Parce que si maintenant l’on se met à  fermer les hôpitaux le jour de leur ouverture, et qu’en plus il faut attendre deux ans pour les bâtir et les voir fermer le jour même, cela va me donner envie de leur demander s’ils comptent embaucher. Peut-être qu’ils me verseront mes indemnités de licenciement avant même de m’avoir engagé.

Ce n’est pas pour jaboter, mais il semblerait bien que les Français et leur président aient vraiment les moyens de prêter à  rire pour annoncer une nouvelle pareille. A moins qu’il y ait un malentendu sur la question… plus j’y pense et plus je me dis que le président de la république française parlait de l’ouverture d’un hôpital de fermeté vis à  vis des pédophiles. Oui, c’est ça, je dois être victime d’un malentendu, une fois de plus.

Tenez, cela me rappelle cette fois où ma banque m’avait appelé pour une sombre histoire au cours de laquelle on m’expliquait que mon compte était à  découvert, et que mon conseiller financier ne voulait pas entendre raison quand je lui expliquais qu’une simple couverture en laine suffirait à  résoudre le problème. Le pire évidemment s’en est suivi lorsque je voulus effectuer un retrait, tandis qu’il voulait que j’effectue un dépôt.

Les banquiers sont des gens incroyables : sous prétexte que j’ai des couverts, ils veulent m’envoyer des huissiers saisir l’argenterie. Pire ! Ces gens-là  veulent m’interdire de banquet ! De qui se moque-t-on ? Mais de ma ligne, bien sûr !

Oui, figurez-vous que l’on se moque malgré tout de ma svelte ligne de pingouin ! Ce sont les percepteurs, ces princes de la fiscalité, qui veulent me faire changer de régime sous prétexte que, soi disant je grignoterais des parts dans l’assiette. Croyez-en mon expérience, ces gens-là  non plus, n’y vont pas avec le dos de la cuiller. Pour faire recette, ils savent mettre les pieds dans le plat et se servir à  la source. Si vous avez le malheur de figurer sur le menu, sachez qu’ils ont la réputation de vous laisser mijoter longuement sur le feu. Voilà  pourquoi, il vous faut éviter de frauder, sans quoi c’est l’alouette elle-même qui vous plumera.

Sans rire sinon, concernant la tragédie pédophile de Roubaix, vous ne me ferez pas croire qu’il n’y ait qu’à  l’UMP ou à  la tête de l’Etat que l’on s’émeuve du sort qu’a subi cet enfant. La pédophilie, c’est comme le cancer et les rhumatismes, que vous soyez de gauche ou de droite ou plus malheureusement au centre du problème, vous êtes contre. Alors sans être paranoïaques pour deux sous, d’une vous continuez de vous vacciner contre la langue de bois, et de deux vous continuez de vous demander de quoi l’on n’a pas parlé pendant que la presse faisait ses choux gras de cette tragédie.

Une Réponse pour Une politique d’ouverture ou de fermeture ?

  1. Papapanda

    Je pense que la couverture en laine aurait suffit à  votre banquier : il suffisait simplement de lui donner le bas de la couverture, qui, comme chacun sait, regorge d’économie.

    Et comme disait Maman Panda à  son fils avant qu’il n’aille manger : « Sors tes couverts » !